L’ère de la longévité au Japon

L’ère de la longévité au Japon

Zoom Japon

Alors que la population du Japon et du reste du monde vieillit, nous devons reconsidérer le rôle des personnes âgées dans la société.

Le Japon est l’endroit idéal pour l’étude de la gérontologie, car il fait partie des pays qui vieillissent le plus vite au monde. Le pourcentage des personnes âgées de plus de 65 ans y représente déjà environ 30% de la population totale.

Les Japonais ne veulent pas être un fardeau pour leurs enfants, ils souhaitent être indépendants et vivre en bonne santé.

Les baby boomers ont aujourd’hui environ 75 ans et leur opinion sur la vieillesse est très différente de celle de leurs parents. Il suffit de regarder les statistiques pour constater que le niveau de santé des personnes âgées d’aujourd’hui est complètement différent de celui d’il y a une génération. Elles sont plus actives. De nombreuses personnes âgées de 60 à 70 ans décident par exemple de poursuivre leurs études.

De nos jours, on parle souvent d’une nouvelle vie qui commence après la retraite. Au Japon. De nombreux sexagénéraires et septuagénaires décident de continuer à travailler, mais d’une manière différente, plus flexible, peut-être seulement deux fois par semaine. Ils ne le font pas uniquement pour des raisons économiques. Beaucoup veulent continuer à jouer un rôle et être en lien avec la société.

La population japonaise diminue et le nombre de jeunes travailleurs est en baisse. Il est donc primordial de créer un environnement où les personnes âgées peuvent travailler aussi longtemps qu’elles le souhaitent. Les personnes âgées peuvent ainsi constituer une ressource humaine importante.

 

Depuis quelques années, on parle beaucoup de “la société du vieillissement”, qu’on préfère appeler “société de la longévité ».

C’est également une bonne nouvelle pour l’économie car c’est une véritable mine d’or : logement,  transport ou nourriture… les possibilités sont infinies. Nous pouvons créer une nouvelle économie. Toutes les nations vieillissent. Même en Afrique, l’espérance de vie augmente. Les maladies chroniques sont devenues la première cause de décès, signe évident que les populations africaines vieillissent aussi.

Il est judicieux de se concentrer sur ce que les octogénaires peuvent faire à l’avenir. Auparavant, les personnes âgées étaient habituées à être prises en charge par leurs enfants. Aujourd’hui, elles veulent être indépendantes et continuer à prendre leurs propres décisions, au lieu de tout reporter sur leurs enfants.

 

L’objectif ultime au Japon est de reconstruire les villes pour une société où les gens vont vivre pendant 100 ans. Cela demande beaucoup de travail car la société actuelle a été créée lorsque l’espérance de vie n’était que de 50 ans environ. Le Japon veut créer un modèle dans lequel vous pouvez recevoir des soins médicaux et des soins de longue durée où que vous viviez.

Source : Extrait de l’article de Simone Gianni. ZOOM JAPON n° sept 2022

 

 

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Interactions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.