Dénutrition des personnes âgées : la repérer et la prévenir

Dénutrition des personnes âgées : la repérer et la prévenir

La lutte contre la dénutrition est un enjeu de santé publique qui touche 2 millions de français dont 25% de plus de 70 ans vivant seules.

Quelques chiffres :

En France, 2 millions de personnes sont en situation de dénutrition, dont 400 000 personnes âgées à domicile et 270 000 personnes âgées en Ehpad.

La dénutrition, ça touche qui ?

·       1 personne sur 10 parmi les personnes âgées autonomes

·       5 personnes sur 10 parmi les personnes âgées dépendantes

·       7 personnes sur 10 parmi les personnes âgées hospitalisées

La dénutrition de la personne âgée, c’est quoi ? 

La dénutrition est une maladie silencieuse qui menace la santé, l’autonomie et l’espérance de vie des personnes âgées. 

La dénutrition résulte d’un déséquilibre entre les besoins du corps humain et les apports nutritionnels. Chez la personne âgée, elle est souvent liée à une consommation insuffisante d’aliments et se traduit par une perte de poids. Trop souvent ignorée, la dénutrition entraîne une perte de la masse musculaire et aggrave un état de fragilité chez la personne âgée. 

Cet état de faiblesse peut conduire rapidement à une situation de perte d’autonomie pour les gestes de la vie quotidienne. Cette perte d’autonomie est elle-même à l’origine de chutes, d’une altération de la qualité de vie et une situation qui aggrave la dénutrition déjà présente. C’est un cercle vicieux qui s’installe.

Chez la personne âgée dénutrie, le risque de mortalité est multiplié par 4.

Bien vieillir, c’est donc aussi bien manger !

Pour prévenir et lutter contre la dénutrition, il est essentiel de :

·      S’informer et se former aux besoins nutritionnels de la personne âgée ;

·       Maintenir des apports alimentaires variés et en quantité suffisante

·       Surveiller l’appétit et le poids des personnes âgées, en particulier dans les situations à risque 

 

Comment repérer la dénutrition ? 

Chez la personne âgée, une perte de poids n’est jamais anodine ! Des vêtements trop lâches, une ceinture dont on resserre le cran, un bracelet de montre qui flotte sont des signes qui doivent alerter, mais rien ne vaut une pesée régulière. 

Chez la personne âgée, surveiller régulièrement son poids est le moyen le plus efficace pour dépister la dénutrition et pour réagir rapidement. Se peser régulièrement, c’est se peser une fois par mois, et plus souvent dans les situations à risque (une fois par semaine en cas d’hospitalisation). 

Une perte de poids brutale ou continue doit être systématiquement signalée au médecin traitant. 

Comment prévenir la dénutrition ? 

Plusieurs actions peuvent permettre de prévenir la dénutrition chez les personnes âgées.

·       Rendre les moments des repas plus agréables

·      Rehausser le goût des plats avec des épices, aromates, condiments…

·      Organiser des livraisons de repas à domicile afin de garantir la prise de repas répondant aux besoins nutritionnels des personnes âgées.

·      Augmenter la fréquence des prises alimentaires.

·       Enrichir l’alimentation avec des produits de base (beurre, crème fraîche, pâte, œuf, gruyère…) On peut également ajouter des compléments alimentaires enrichis (crèmes dessert, boissons lactées et jus de fruits enrichis…) 

La dénutrition n’est pas une fatalité !

Formez-vous à la prévention des risques liés à l’âge. http://dc-formation.fr/

 

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Interactions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.